Groupes de travail AIUS.

 

FormCont

L’AIUS a mis depuis longtemps en place des commissions de travail, en particulier médico-légale et éthique.

Un GdT AIUS a pour mission d’intérêt collectif l'étude de toute question ayant trait à la recherche, la pratique ou l'enseignement des dysfonctions concernant son domaine, notamment dans le but utile d’améliorer la prise en charge des patients.

A terme, le but est de créer une dynamique structurée et active tout au long de l’année dans les différents champs de la sexualité humaine pour que les Assises soit le point de rencontre d’un travail au quotidien, en mêlant toutes nos ressources et en impliquant la nouvelle génération de sexologues.

Ces groupes sont largement ouverts, non seulement à tous ceux qui veulent poser des questions aux experts, apporter leurs cas difficiles et/ou difficultés pratiques, mais également à tous ceux qui souhaitent s’inscrire dans la continuité des commissions de l’AIUS et en prendre la responsabilité en y travaillant toute l'année ( videoconférences, rencontres, échanges mails...). 

Retrouvez la méthodologie et le mode de fonctionnement des Groupes de Travail dans le Règlement Intérieur.

Pour toutes propositions de nouveaux thèmes contactez Antoine Faix : a.faix@languedoc-mutualite.fr.



Les Groupes de Travail

 

GdT Médico-Légal

Groupe de Travail 
[Médico-Légal].
Responsable: Patrick Blachère.
puceVoir la page du groupe

 

 
Nous proposons une commission de réflexion et de travail dont le but n'est pas de remplacer à terme les experts psychologues et psychiatre, mais de promouvoir entre autres :

  • une recherche pluridisciplinaire sur le préjudice sexuel.
  • une formation à l'évaluation sexologique des auteurs et des victimes d'infractions à caractère sexuel pour les divers intervenants du monde judiciaire.
  • une recherche sur les déterminants purement sexuels amenant à commettre une infraction à caractère sexuel et ce, afin d'améliorer la prévention primaire et secondaire. (Éducation à la sexualité plus efficace, prise en charge sexologique de certains Infracteurs).
Que vous soyez magistrats, sexologues, intervenant ou non dans le domaine judiciaire nous sommes dans l'attente de vos réflexions et idées pour faire progresser encore la reconnaissance de la sexologie dans le domaine médico -judiciaire.

Vous souhaitez poser une question ou participer au Groupe de travail [Médico-Légal]?    
puce5over  Contactez Patrick Blachère


sepHor


GdT EthiqueGroupe de Travail 
[Ethique].
Responsable:
Nadine Grafeille.
puceVoir la page du groupe

 

 
L’éthique en sexologie est de plus en plus d’actualité, car les patients par internet et procédures interposés, veulent l’essentiel et se positionnent trop souvent sur des situations limites.

Ce groupe de travail doit être le plus interactif possible afin que nos expériences réciproques puissent nous amener à réfléchir et à comprendre où se situer lorsque surgissent des interrogations de la part des patients, des médecins et de leurs collaborateurs.
Ce groupe doit également être le plus proche possible de la pratique afin de nous aider dans notre travail quotidien.
Ci-joint une liste non exhaustive de thèmes de réflexion :

  • consultation : entre obligations légales et éthique.
  • procréation et transsexualisme.
  • harcèlement.
  • AMM et nouveaux médicaments.

Vous souhaitez poser une question ou participer au Groupe de travail [Ethique]?    
puce5over  Contactez  Nadine Grafeille


sepHor


GdT ViolencesGroupe de Travail 
[Violences et Violences sexuelles].
Responsables:
Marie-Laure Gamet / Béatrice Cuzin.
puceVoir la page du groupe

 


Ce groupe de travail propose de réunir les compétences de sexologues, de professionnels formés en éducation à la sexualité qui confronteront leurs expériences et d'autres professionnels qui apporteront des éclairages sur des aspects médicaux, juridiques, linguistiques par exemple, indispensables à considérer pour aller sur le champ de la santé sexuelle dans ces situations de violences. Voici une liste non exhaustive des thèmes abordés :
  • Violences sexuelles des mineurs : état des lieux en ce début de XXIème siècle,
  • Dépistage des violences sexuelles, des violences conjugales,
  • Prise en charge sexologique des victimes, majeures, mineures,
  • Prise en charge sexologique des auteurs majeurs, mineurs,
  • Education à la sexualité des enfants, des adolescents et prévention des violences.
Ce groupe de travail pourra se décliner tout au lon de l'année en diverses commission dédiées aux violences conjugales, violences sur mineurs, mutilations féminines, etc.....

Vous souhaitez poser une question ou participer au Groupe de Travail [Violences et Violences sexuelles]?    
 puce5over  Contactez Béatrice Cuzin
puce5over  Contactez Marie-Laure Gamet


sepHor


GdT AddictionsGroupe de Travail 
[Addiction].
Responsable:
Laure Grellet.
puceVoir la page du groupe

 


La prise d’alcool ou de drogue bénéficie volontiers d’une image subjective positive sur la sexualité. Pourtant, un repérage systématique des consommations de produit psychoactif (PPA : alcool, tabac et drogues illégales) est justifié en cas de dysfonction sexuelle pour plusieurs raisons :

  • l’alcool multiplie par deux et les drogues illicites par trois les risques de dysfonctions sexuelles.
  • la polyconsommation est actuellement la règle et la prise d’un produit doit faire rechercher des consommations associées.
  • la consommation de la plupart des PPA favorise les rapports sexuels à risque.
  • l’amélioration des dysfonctions sexuelles après arrêt des consommations de PPA est d’autant plus efficace que la prise en charge sexologique et addictologique est précoce.

Les objectifs de ce groupe de travail sont :
  • de réunir des professionnels formés en addictologie et en sexologie afin de favoriser les échanges de pratique.
  • la diffusion des connaissances en addictologie - l’identification et le recours à des « experts » .
  • la sensibiliser les sexologues à l’intérêt du repérage repérage précoce et intervention brève (RPIB).



Vous souhaitez poser une question ou participer au Groupe de Travail [Addiction]?    
puce5over  Contactez Laure Grellet


sepHor


GdT CoupleGroupe de Travail 
[Couple & Thérapies Conjugales].
Responsable:
Philippe Brenot.
puceVoir la page du groupe

 


L’atelier « Couple » réfléchit à l’évolution du concept de couple dans cette grande période qui suit maintenant depuis quelques décennies la libération sexuelle.
La forme du couple a changé, ses structures sociales se sont profondément modifiées (réduction du nombre des mariages, autres formes conjugales : pacs, union libre, couple de fait…), de nouvelles formes sont encore à trouver et le concept de couple évolue de façon libre, non figée.

Cette notion de l’évolution de la forme du couple est fondamentale à comprendre pour tous les thérapeutes car chacun de nos patients est dans une forme et une conception du couple qui lui appartient.
De grandes distinctions apparaissent entre les tenants du couple traditionnel (certainement moins d’un tiers des couples aujourd’hui) et ceux qui vivent sa modernité avec l’autonomie plus ou moins grande de chaque partenaire et des liens conjugaux souvent plus souples.
La très belle étude longitudinale de Jean Kellerhals, Eric Widmer et René Levy a permis de mettre en évidence cinq styles conjugaux, indépendamment de classifications issues d’une théorie particulière. Le mérite de cette systématisation est aujourd’hui de présenter un bilan à long terme, notamment au niveau de la prédictibilité du lien au long cours ou de la séparation, car ils observent une plus grande solidité du style conjugal nommé « compagnonnage », couple ouvert sur l’extérieur avec des stratégies de partage et de mise en commun des valeurs qui participent à un réel égalitarisme.
La capacité à la négociation en est certainement une force pour la résolution des confits au long cours.

Le groupe réfléchit, au-delà de cette étude longitudinale de référence, aux autres modèles explicatifs des variations actuelles de la notion de couple. Ce travail débouchera certainement sur la constitution d’un module pédagogique pouvant être intégré aux ateliers DPC de l’AIUS.


Vous souhaitez poser une question ou participer au Groupe de Travail [Couple]?    
puce5over  Contactez Philippe Brenot


sepHor


GdT educationGroupe de Travail 
[Prévention, Education, Adolescence].
Responsable:
Chantal Picod.
puceVoir la page du groupe

 


Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Etiam pharetra, tellus sit amet congue vulputate, nisi erat iaculis nibh. Cras elit nisl, rhoncus nec iaculis ultricies. Pellentesque ac felis tellus. Aenean sollicitudin imperdiet arcu. Duis placerat justo eu nunc interdum ultrices. Etiam pharetra, tellus sit.

Pellentesque ac felis tellus. Aenean sollicitudin imperdiet arcu. Duis placerat justo eu nunc interdum ultrices. Phasellus elit dolor, porttitor id consectetur sit amet, posuere id magna.Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Etiam pharetra, tellus sit amet congue vulputate, nisi erat iaculis nibh.

Vous souhaitez poser une question ou participer au Groupe de Travail [Prévention, Education]?    
puce5over  Contactez Chantal Picod


sepHor


GdT ISTGroupe de Travail 
[IST].
Responsable:
Florence Brunel
puceVoir la page du groupe

 


Notre groupe de réflexion tendra à montrer l’existence de nombreuses difficultés au niveau de la vie affective et sexuelle des personnes séropositives ainsi que de leurs partenaires.

Nous réfléchirons sur le caractère particulier d’évènements tels que la révélation de la séroconversion, l’apparition des premiers signes de la maladie et les effets des nouveaux traitements. Il sera essentiel de considérer l’impact psychologique que cela peut avoir tant dans la sphère individuelle (observance du traitement, comportement à risque) que relationnelle.
Nous étudierons les particularités de la sexualité-VIH dans les « sous populations » suivantes :

  • patients jeunes VIH,
  • patients VIH infectés après 55 ou 60 ans,
  • patients VIH depuis de nombreuses années et vieillissants avec le VIH (le vécu psychologique et les conséquences physiologiques ne sont pas les mêmes chez ces personnes).

Le VIH-comme maladie chronique- n’est pas sans conséquences sur la sexualité, nous verrons les impacts psychologiques au regard de son image sociale ainsi que les impacts physiologiques de cette infection sur la fonction sexuelle.
Ainsi nous mettrons en relief la spécificité psychologique et physiologique de la prise en charge des troubles sexuels chez les patients vivant avec le VIH tout en considérant l’évolution des progrès thérapeutiques du VIH et du statut social.




Vous souhaitez poser une question ou participer au Groupe de Travail [IST]?    
puce5over  Contactez Florence Brunel


sepHor


GdT Dysphorie de GenreGroupe de Travail 
[Dysphorie de Genre].
Responsable:
Mireille Bonierbale
puceVoir la page du groupe

 


La question du transsexualisme est en pleine mouvance.
Elle est devenu Dysphorie de Genre dans le DSM 5 mettant ainsi en relief qu’il s’agit d’une perception du corps particulière, en désaccord avec le corps réel résultant en une grande souffrance.
Ce désaccord se traduit par le vécu psychologique d’appartenance à un autre genre que celui de son identité sexuelle.

Les objectifs de ce groupe de travail sont :

  • de réunir des professionnels concernés par ce thème, afin de favoriser les échanges de pratiques.
  • de faire le point sur les connaissances actuelles et leur évolution,
  • de faire la part des évolutions sociétales de la conception du genre, de celles des personnes en souffrance venant en consultation et nécessitant une prise en charge médicale et psychologique après évaluation et diagnostic différentiel.
  • de favoriser le travail en réseau de soins.
  • de mettre en place une réflexion sur les demandes de PMA.


Vous souhaitez poser une question ou participer au Groupe de Travail [Dysphorie de Genre]?    
puce5over  Contactez  Mireille Bonierbale


sepHor


GdT Onco-SexoGroupe de Travail 
[Onco-Sexo].
Responsable:
Eliane Marx
puceVoir la page du groupe

 


Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Etiam pharetra, tellus sit amet congue vulputate, nisi erat iaculis nibh. Cras elit nisl, rhoncus nec iaculis ultricies. Pellentesque ac felis tellus. Aenean sollicitudin imperdiet arcu. Duis placerat justo eu nunc interdum ultrices. Etiam pharetra, tellus sit.

Pellentesque ac felis tellus. Aenean sollicitudin imperdiet arcu. Duis placerat justo eu nunc interdum ultrices. Phasellus elit dolor, porttitor id consectetur sit amet, posuere id magna.Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Etiam pharetra, tellus sit amet congue vulputate, nisi erat iaculis nibh.

Vous souhaitez poser une question ou participer au Groupe de Travail [Onco-Sexo]?    
puce5over  Contactez  Eliane Marx


sepHor


GdT Sociologie Santé PubliqueGroupe de Travail 
[Sociologie-Santé Publique].
Responsable:
Alain Giami.

 


Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Etiam pharetra, tellus sit amet congue vulputate, nisi erat iaculis nibh. Cras elit nisl, rhoncus nec iaculis ultricies. Pellentesque ac felis tellus. Aenean sollicitudin imperdiet arcu. Duis placerat justo eu nunc interdum ultrices. Etiam pharetra, tellus sit.

Pellentesque ac felis tellus. Aenean sollicitudin imperdiet arcu. Duis placerat justo eu nunc interdum ultrices. Phasellus elit dolor, porttitor id consectetur sit amet, posuere id magna.Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Etiam pharetra, tellus sit amet congue vulputate, nisi erat iaculis nibh.

Vous souhaitez poser une question ou participer au Groupe de Travail [Sociologie-Santé Publique]?    
puce5over  Contactez Alain Giami


sepHor


GdT ChirurgieGroupe de Travail 
[Chirurgie].
Responsable:
Antoine Faix.
puceVoir la page du groupe

  


Le groupe de travail chirurgie a pour but de faire le lien entre deux domaines qui sont très éloignés dans la pratique et communiquent peu entre eux : la Sexologie et la Chirurgie .
Les intrications entre ces deux mondes sont pourtant fréquentes:

  • une intervention chirurgicale peut retentir sur la vie sexuelle et
  • la chirurgie peut être indiquée dans le but d’améliorer la vie sexuelle ou encore viser à réparer une mutilation sexuelle.
Les patients, et souvent les médecins , sont peu informés des conséquences de la chirurgie sur la sexualité ou de son intérêt pour l’améliorer.
Les axes de notre travail seront les suivants:
  • instaurer une veille de la littérature,
  • communiquer et échanger dans les congrès avec les chirurgiens (urologues, gynécologues, ...) dont les pratiques peuvent avoir une incidence sur la vie sexuelle,
  • mettre à jour les connaissances des Sexologues sur la chirurgie dans tous les domaines où la sexualité est concernée,
  • élaborer des prises en charges pratiques en ce qui concerne les conséquences sexuelles des différentes chirurgies,
  • élaborer des fiches d’information destinées aux patients,
  • mettre en place des études prospectives et rétrospectives.


Vous souhaitez poser une question ou participer au Groupe de Travail [Chirurgie]?    
puce5over  Contactez Antoine Faix


sepHor


GdT Pathologies VulvairesGroupe de Travail 
[Pathologies Vulvaires].
Responsable:
Dr Philippe Otmesguine
puceVoir la page du groupe

  


Le groupe « vulve » que nous proposons à l’AIUS est issu d’un groupe de travail informel appelé « groupe DPR », constitué il y a bientôt 8 ans, et regroupant deux psychologues sexologues, une psychologue universitaire travaillant entre autres sur les violences faites aux femmes, un médecin sexologue, une chirurgien-gynécologue vulvologue, deux dermatologues-vulvologues, trois kinésithérapeutes spécialisées en kiné rééducation et relaxation périnéale.

Le groupe « vulve » est désireux d’accueillir en son sein tous soignants que cette problématique intéresse, qu’il s’agisse d’approfondir ses connaissances théoriques, d’élargir les champs de réflexion ou d’enrichir et d’améliorer sa pratique clinique.

Nous proposons de travailler sur les thématiques suivantes :

  1. Vulvodynies/Vestibulodynies provoquées (VDP).
  2. Nymphoplasties de réduction (NR).
  3. Rencontres régulières du groupe avec intervenant extérieur (point de vue du psychiâtre, de l’anthropologue, de l’hypnothérapeute, du thérapeute en EMDR, du philosophe, du sociologue, de l’ostéopathe…) pour éclairagedifférent sur les problématiques précédemment listées (VDP, NR, DPR) ...
  4. Mise en place d’un groupe d’analyse des pratiques type Balint orienté prises en charge de femmes souffrant de vulvodynies/vestibulodynies
  5. Et puis à terme : Étude clinique sur les dyspareunies (DPR) de la femme post-partum « J ‘ai mal à l’épisiotomie »
  • Il pourrait y avoir une réunion tous les 1,5 mois à 2 mois, avec thématique préalablement définie, échanges sur le forum du groupe, travail préliminaire et présentation d’un ou deux membres du groupe, discussion avec le groupe et le professionnel invité, résumé des conclusions de la soirée (recommandations ?)
  • Nous souhaiterions impliquer un ou deux étudiants en sexologie, médecine ou psychologie et les accompagner dans un travail de thèse ou de mémoire sur les problématiques qui animent le groupe, contribuer ainsi à différentes publications.



Vous souhaitez poser une question ou participer au Groupe de Travail [Pathologies Vulvaires]?    
puce5over  Contactez Philippe Otmesguine


sepHor



Connexion